lundi 31 décembre 2012

Semaine peu convaincante

Depuis le départ de Mikhaïl Grigorenko pour le championnat de hockey junior, les Remparts de Québec ont connu énormément de difficulté et ne sont plus l'ombre d'eux même. Cette semaine n'a pas vraiment fait exception.


Mathieu Turgeon

Le Drakkar de Baie-Comeau s'est bien amusé vendredi
Crédit photo: Antoine Letarte
Vendredi 28/12: Baie-Comeau visite Québec 

Après avoir été chassé des deux derniers matchs, c'est de nouveau François Brassard qui avait la tâche de défendre le filet des Remparts alors que ceux-ci recevaient le visite du Drakkar de Baie-Comeau vendredi. C'est d'ailleurs le Drakkar qui a inscrit le premier but avec le dixième de la saison de Félix Girard. 

Québec a eu une étincelle de vie en deuxième quand Axel Rioux et le nouveau venu Anthony Verret  ont déjoué Philippe Cadorette pour donner les devant aux Remparts 2-1. Raphaël Bussières a toutefois créé l'égalité 2-2 en avantage numérique avec quatre secondes à la période. 

En troisième période, Bussières a marqué son deuxième du match tout comme Félix Girard qui a envoyé la rondelle dans un filet désert pour donner la victoire au Drakkar 4-2. Les visiteurs ont aussi dominé au niveau des tirs au but avec 49 sur Brassard contre seulement 26 sur Philippe Cadorette.

Dimanche 30/12: Québec visite Sherbrooke

Les Remparts avaient l'occasion de se reprendre de leur série de trois défaites de suite en visitant le Phoenix à Sherbrooke, avant-derniers au classement général. Jason Houde n'a mis qu'une minute et demie briser la glace pour les visiteurs. Par la suite les deux équipes se sont échangés l'avance. Le Phoenix a déjoué Zachary Fortin deux fois avec des buts d'Alexandre Comtois, un ancien des Remparts, et avec le deuxième de la saison d'Alex Hazlehurst. Frédéric Bergeron et Anthony Duclair ont redonné l'avance à la troupe de Patrick Roy 3-2 avant la fin de la première période.

Le seul but du deuxième vingt a été marqué par Michael McNamee, un autre ancien des Remparts. C'était alors 3-3. 

La troisième période a été chaudement disputée avec deux buts de part et d'autres. Michael McNamee a inscrit son deuxième du match pour Sherbrooke tout comme Frédéric Bergeron pour Québec. Anthony Duclair a imité ces dernier en fin de période pour donner l'avance 5-4 aux Remparts, mais Simon Desbiens a envoyé tout le monde en prolongation avec moins de trois minutes à jouer.

La période de surtemps, ne faisant pas de maître, les tirs de barrage ont été nécessaires et pas moins de treize tireurs par équipe ont tenté leur chance. Zachary Fortin a cédé deux fois, tandis que sont rival Jacob Gervais-Chouinard a été déjoué trois fois par Québec qui se méritait une première victoire en quatre matchs.

Vendredi et Samedi, les Remparts seront en Abitibi pour y affronter dans l'ordre, les Foreurs de Val-d'Or et les Huskies de Rouyn-Noranda. 

dimanche 23 décembre 2012

Les Remparts glissent au classement

Après avoir connu une semaine difficile il y a sept jours, les Remparts n'ont pas joué à la hauteur de leur réputation lors des deux rencontres au calendrier. Cette contre-performance leur a couté un rang au classement général alors qu'ils sont maintenant quatrièmes.

François Brassard a été chassé des 2 derniers matchs
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon

Il faut dire que l'absence de Mikhaïl Grigorenko et de Nick Sorensen se fait voir, eux qui représentent leurs pays au championnat de hockey junior.

Jeudi, Québec rendait visite aux Tigres à Victoriaville. Les visiteurs attendait la troupe de Patrick Roy de pied ferme et ont ouvert la marque en déjouant François Brassard à deux reprises en première période. Anthony Duclair, qui profite de responsabilités accrues en l'absence de Grigorenko et Sorensen à réduit l'avance des tigres avec son dixième de la saison. En deuxième, Duclair a marqué son deuxième du match pour créer l'égalité et le capitaine Martin Lefebvre a profité d'un avantage numérique pour donner l'avance à Québec. Angelo Miceli a toutefois ramené les deux équipes à la case départ en fin de période. Au troisième vingt, Dominik Rehak a redonné les devants aux locaux avec le quatrième but des Tigres qui a chassé François Brassard de la rencontre. Angelo Miceli a ajouté un but dans un filet désert pour donner la victoire 5-3 à Victoriaville. 

Vendredi, les Remparts recevaient l'Océanic de Rimouski au Colisée de Québec. Pour la deuxième fois en autant de jours, Patrick Roy a vu son équipe accordé le premier but. Celui-ci est venu du bâton de Peter Trainor. Malgré des moments difficiles pour l'équipe de Québec, Logan Shaw et Anthony Duclair connaissent une bonne saison et ont redonné l'avance à l'heure équipe avec un but chacun. Malheureusement pour eux, Rimouski a connu toute une troisième période en déjouant François Brassard trois fois pour prendre l'avance 4-2 et chasser Brassard du match. Michael Joly, Jean-François Plante et Samuel Morin ont été les trois marqueurs. Martin Lefebvre a ramené la marque à 4-3 en toute fin de rencontre, mais il était trop tard. Il n'aura fallu que 18 tirs à l'Océanic pour battre les Remparts qui eux en avaient tantés quarante-six.

Les équipes de la LHJMQ profiteront de quelques jours de congé pour le temps des fêtes et reprendront leurs activités vendredi le 28 décembre. Les Remparts y accueilleront le Drakkar de Baie-Comeau au Colisée. 

lundi 17 décembre 2012

Une semaine à oublier

Semaine typique pour les Remparts de Québec cette semaine alors que trois rencontres étaient à l'horaire. Ce qui a été différent de d'habitude, c'est que les trois matchs ont nécessité la prolongation et que la troupe de Patrick Roy ne soit ressortie victorieuse qu'une seule fois.

L'entraîneur-chef des Remparts Patrick Roy
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon

Jeudi, les Remparts étaient de passage à Drummondville pour y affronter les Voltigeurs. Les locaux ont ouvert la marque les premiers avec le quatorzième de la saison d'Olivier Archambault en fin de première période. Après un deuxième tiers sans but, Logan Shaw a créé l'égalité 1-1. L'impasse n'a duré qu'environ cinq minutes alors qu'Archambault a inscrit son deuxième du match. L'espoir du Canadien a d'ailleurs récolté la première étoile de la rencontre. Au milieu de la troisième, Jason Houde a profité d'un avantage numérique pour ramener les deux équipes à la case départ. En fusillade, Marc-Olivier Brouillard a été le seul à marquer pour donner la victoire aux Voltigeurs.

Vingt-quatre heures plus tard, la troupe de Patrick Roy affrontait les Cataractes à Shawinigan. Les Remparts se sont inscrits les premiers au tableau d'affichage avec les deux premiers filets du match. Frédéric Bergeron a déjoué Hugo Campeau en première tandis que Samuel Gauthier l'a déjoué en deuxième période. Tirant de l'arrière 2-0, Shawinigan n'a pas pris beaucoup de temps pour répliquer au début du troisième vingt avec deux buts en cinq minutes. Vincent Arseneau et Dylan Labbé ont tous deux déjoué François Brassard. Suivant la logique des buts qui viennent par deux, Adam Erne et Patrick Walsh ont redonné l'avance 4-2 aux Remparts. Ne s'avouant pas vaincus, les Cataractes ont aussi respecté cette logique avec deux buts en quarante secondes de JC Campagna pour forcer la tenue d'une prolongation. Campagna a complété son tour du chapeau pour permettre aux locaux de récolter une rare victoire cette année.

Dimanche, les Remparts étaient de retour au Colisée après une série de six rencontres sur la route et les Saguenéens de Chicoutimi étaient en ville. Les deux équipes ont profité de l'indiscipline de l'autre puisque les quatre buts en temps régulier ont été en avantage numérique. En première, Guillaume Asselin et Simon-Claude Blackburn ont déjoué François Brassard qui défendait le filet de Québec pour une troisième fois en quatre soirs. Au milieu du deuxième vingt, Adam Erne qui connaît un très bon début de saison a battu Christopher Gibson pour inscrire les Remparts à la marque. Pour la troisième fois en autant de matchs, la prolongation fut nécessaire après qu'Anthony Duclair eut créé l'égalité au début du troisième tiers. La rencontre s'est réglée en tirs de barrage avec des buts de Logan Shaw et d'Anthony Duclair et ainsi permettre aux Remparts de ressortir avec la victoire.

Dans le monde du sport, tout le monde dira qu'il n'y a pas d'excuses après une défaite. Toutefois, Québec doit composer avec l'absence de Mikhaïl Grigorenko (Russie), Nick Sorensen (Suède) et Axel Rioux (France) qui sont partis représenter leurs pays respectifs au Championnat mondial junior.

Les Remparts seront à Victoriaville jeudi et recevront l'Océanic de Rimouski vendredi au Colisée de Québec.

mardi 11 décembre 2012

SEPT ESPOIRS DE LA LJHMQ AU CAMP D’ÉCJ


Ryan Nugent-Hopkins revient pour aider le Canada
Crédit photo : Fanny Schertzer
Six attaquants et un défenseur du circuit Courteau auront la chance de percer l’alignement canadien lors du tournoi mondial de hockey junior qui aura lieu à Ufa en Russie, du 26 décembre au 5 janvier.
Mathieu Turgeon
Trente-sept joueurs tenteront de se mériter l’un des vingt-trois postes disponibles avec Équipe Canada Junior cette année. Des trente-sept, 21 sont des attaquants en plus de 12 défen­seurs et de 4 gardiens de but. Voici une présentation des sept joueurs provenant de la LHJMQ :
Xavier Ouellet: Armada de Blainville-Boisbriand
Ouellet pourra profiter de deux choses pour être l’un des six partants du Canada : la bles­sure du défenseur Ryan Murray et de fait qu’il a représenté la LHJMQ dans le défi Canada- Russie au mois d’août.
Charles Hudon: Saguenéens de Chicoutimi
Le choix de 5e tour du Cana­dien de Montréal est en feu par les temps qui courent avec une séquence de treize matchs avec au moins un point. Il a d’ail­leurs été récemment nommé capitaine des Saguenéens de Chicoutimi. Tout comme Xa­vier Ouellet, Hudon devra se servir de son expérience du mois d’août dernier contre les Russes.
Nathan MacKinnon: Mooseheads d’Halifax
On présente Nathan Mac­Kinnon comme le prochain Sidney Crosby. Il domine actuel­lement les Mooseheads d’Ha­lifax avec 22 buts et 30 mentions d’aide, ce qui le met au premier rang des pointeurs de la LJHMQ. L’élément qui pourrait jouer contre lui est son âge, lui qui n’a que 17 ans. Ses chances de percer l’alignement sont tout de même excellentes.
Jonathan Drouin: Mooseheads d’Halifax
Jonathan Drouin sera en com­pétition directe avec son coéqui­pier Nathan MacKinnon pour un poste puisqu’il serait étonnant de voir deux joueurs de 17 ans représenter le pays. Drouin n’ac­cuse actuellement que quatre points de retard sur MacKinnon.
Jonathan Huberdeau: Sea Dogs de Saint-Jean
Huberdeau est probable­ment celui qui a les meilleures chances, ayant fait l’équipe l’an passé. Le Capitaine des Sea Dogs est actuellement au 12rang des pointeurs de la ligue, à égalité avec Philip Danault. Pour Huber­deau, il s’agit probablement de la dernière chance de représenter le Canada au niveau junior, lui qui a été repêché au 3rang total par les Panthers de la Floride en 2011. Il aurait probablement percé leur alignement s’il n’y avait pas eu le lock-out dans la LNH.
Phillip Danault: Tigres de Victoriaville
Danault sait ce qu’il faut pour faire partie de l’équipe, puisqu’il a lui aussi fait partie de l’équipe du mois d’août. Le capitaine des Tigres est au quatorzième rang des pointeurs du Québec avec quarante-quatre points, dont trente mentions d’aide. Il a de bonnes chances d’être l’un des douze partants de l’équipe.
Francis Beauvillier: Océanic de Rimouski
Beauvillier est probable­ment celui des sept qui a les moins bonnes chances de faire l’équipe, lui qui est au 46rang des pointeurs de la LHJMQ avec trente points en trente-trois rencontres. S’il réussissait à se tailler un poste, ce serait comme atta­quant défensif.
Le joueur des Oilers d’Ed­monton Ryan Nugent-Hopkins profitera aussi du lock-out dans la LNH pour représenter l’unifolié.
Le Camp de sélection se déroulera à Calgary du 10 au 15 décembre et le Canada jouera son premier match le 26 décembre à 15 h 30 contre l’Allemagne.

LES REMPARTS SE RACHÈTENT


Après avoir connu une séquence difficile la semaine dernière avec une victoire et deux défaites, les Remparts se sont bien repris avec une récolte de deux vic­toires et une défaite pendant leur séjour dans les Maritimes.
Mikhaïl Grigorenko domine la ligue avec 29 buts
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon
Pour la deu­xième fois en une semaine, Québec affron­tait l’Île-du- Prince-Édouard, cette fois au do­micile du Rocket, mercredi. Les Remparts s’étaient inclinés 5-3 à Québec, il y a sept jours. Pour éviter que ça se répète, Pierre- Maxime Poudrier a déjoué le gardien local Maxime Lagacé au milieu de la première période. Le Rocket a créé l’égalité par l’entremise de Matthew Bursey quelques minutes plus tard pour ramener les deux équipes à la case départ après vingt minutes de jeu. Après un deuxième vingt sans but, il n’a fallu que deux minutes et demie pour en voir deux, un de chaque côté. Josh Currie a d’abord déjoué François Brassard et Mikhaïl Grigorenko a répliqué pour les Remparts et ainsi faire 2-2. Cinq minutes plus tard, Tomas Pavelka a inscrit le but gagnant pour l’Île-du-Prince-Édouard. Ben Duffy a ajouté un but dans un filet désert pour donner une victoire de 4-2 au Rocket, une deuxième contre les Remparts en une semaine.
Pour son deuxième match dans l’Est canadien, la troupe de Patrick Roy rendait visite au Titan d’Acadie-Bathurst ven­dredi. Québec s’est de nouveau inscrit au pointage en premier, cette fois avec le douzième de la saison de Logan Shaw. En deu­xième période, Matthew Bis­sonnette a créé l’égalité. La ren­contre s’est jouée au troisième vingt et est allée du côté des joueurs de la Vieille Capitale. À cinquante secondes d’intervalle, Anthony Duclair et Logan Shaw ont déjoué le gardien partant du Titan, Jacob Brennan, et ainsi donné une avance de 3-1 aux Remparts. Le but de Shaw, son deuxième du match, a chassé Brennan. Avec moins de deux minutes à faire à la partie, Mikhaïl Grigorenko a profité d’un avantage numérique pour déjouer Mason McDonald venu en relève. Le nombre de tirs au but a fait la différence dans cette rencontre, puisque Québec a dominé avec 47 lancés sur Jacob Brennan et Mason McDo­nald alors que François Brassard n’en a reçu que 31.
Pour conclure le voyage dans les Maritimes, Québec devait faire un arrêt au domicile des Sea Dogs de Saint John samedi, pour un deuxième match en deux soirs. Les locaux n’ont mis que quarante secondes pour déjouer François Brassard alors que Jonathan Huberdeau récoltait son seizième filet de la campagne. Logan Shaw a ré­pliqué en avantage numérique quelques minutes plus tard. Après un but d’Adam Erne en deuxième qui donnait l’avance aux Remparts 2-1, Mikhaïl Gri­gorenko a déjoué Sébastien Auger à deux reprises au troi­sième tiers. Jason Cameron avait réussi à déjouer Brassard entre les deux buts du Russe. Les diables rouges ont donc quitté le Nouveau-Brunswick avec une 22victoire en banque cette année.
Québec est actuellement au troisième rang de la LHJMQ, un point seulement derrière l’Armada de Blainville-Bois­briand et cinq points derrière les Mooseheads d’Halifax.
Cette semaine, les Remparts auront un calendrier chargé avec trois matchs en quatre soirs. Ils seront à Drummond­ville jeudi, à Shawinigan ven­dredi et seront de retour au Colisée dimanche pour recevoir les Saguenéens de Chicoutimi.

mercredi 5 décembre 2012

DURE SEMAINE POUR LES REMPARTS




Zachary Fortin a encaissé sa première défaite
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon
Le Rocket de l’Île-du- Prince-Édouard était de passage au Colisée mer­credi. Pour cette rencontre, c’est le gardien substitut Zachary Fortin qui avait la tâche de pro­téger le filet des Remparts. Il a été le seul à céder en première période alors que Josh Currie a inscrit son 22e de la saison. Mikhaïl Grigorenko a ramené les deux équipes à la case départ en début de deuxième avant de voir Louick Marcotte redonner les devants au Rocket. La troi­sième période a été celle avec le plus de buts. D’abord, Josh Currie a marqué son deuxième du match. Puis Jason Houde et Axel Rioux ont redonné espoir à Québec avec un but chacun. C’était alors 3-3. Cette nouvelle égalité n’a tenu qu’environ trois minutes puisque Victor Proven­cher a déjoué Zachary Fortin en milieu de troisième période pour le chasser du match. Erik Robichaud a inscrit le cin­quième filet contre François Brassard venu en relève. Pour Zachary Fortin, il s’agit de sa première défaite en six départs cette année.
Pour sa dernière partie locale avant un voyage de six matchs sur la route, les Remparts accueillaient les Huskies de Rouyn-Noranda vendredi. Tout a bien commencé pour Québec qui s’est inscrit au pointage avec un but en avantage numérique du capitaine Martin Lefebvre. Après que Gabriel Desjardins eut créé l’égalité en milieu de première, il a fallu attendre au début du troisième vingt pour voir un autre but et c’est ce même Desjardins qui inscri­vait alors son deuxième de la rencontre. Sven Andrighetto a déjoué François Brassard en avantage numérique et Maxime St-Cyr a marqué dans un filet désert pour donner la victoire à Rouyn-Noranda par la marque de 4 à 1.
Dimanche, Québec visitait le Drakkar à Baie-Comeau pour le début du séjour sur la route. Les Remparts ont brisé la glace avec moins de cinq minutes de jouées grâce à un but de Frédéric Bergeron. En deuxième période, les deux équipes se sont échan­gées un but. Raphaël Bussières a déjoué François Brassard et Mikhaïl Grigorenko a battu Phi­lippe Cadorette en avantage nu­mérique. Logan Shaw a marqué le but qui assurait la victoire à Québec 3 à 1. Dans la défaite, le Drakkar a lancé deux fois plus que les Remparts.
Le voyage dans les maritimes se poursuivra avec des arrêts à l'Île-du-Prince-Édouard mercredi, à Acadie-Bathurst vendredi et à Saint John samedi.

mardi 27 novembre 2012

LES REMPARTS OFFRENT UNE VICTOIRE POUR LE 500E MATCH DE ROY


Québec avait trois rencontres à l’horaire, dont la 500e partie de Patrick Roy à la barre de l’équipe contre Sherbrooke vendredi. Avant cela, Acadie-Bathurst visitait mercredi et la semaine s’est terminée en fusillade à Chicoutimi.
Zachary Fortin était le gardien partant
pour le 500e match de Patrick Roy
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon
Pour la visite du Titan mercredi, François Brassard avait la tâche de défendre le filet des locaux. Le premier but de la rencontre n’a eu lieu qu’en fin de première période quand Anthony Duclair a déjoué Jacob Brennan. L’avance des Remparts n’a tenu que cinq minutes alors que Adam Zboril a créé l’égalité en début de deuxième. Québec a répliqué de façon drastique avec quatre buts, dont deux de Mikhaïl Grigorenko en soixante-dix secondes. Les deux autres buts sont venus de Adam Erne et du capitaine Martin Lefebvre pour donner une avance de 5 à 1 à Québec. Brandon Hynes a réduit l’avance avec son douzième de la saison. Les Remparts ont de nouveau répliqué, cette fois avec deux buts, dont le deuxième du match de Duclair. Marc-Antoine Carrier a inscrit son huitième de la campagne pour faire 7-2 Remparts et ainsi chasser le gardien partant du Titan. Hynes a de nouveau tenté une remontée, mais Adam Erne et Nick Sorensen en ont décidé autrement en déjouant le gardien Mason McDonald venu en relève. Dans la victoire, François Brassard a bloqué 26 des 29 tirs auxquels il a fait face.
Pour la 500e rencontre de Patrick Roy derrière le banc des Remparts, Québec recevait le Phoenix de Sherbrooke vendredi soir. Mikhaïl Grigorenko a inscrit les siens à la marque avec deux buts au deuxième vingt. Hubert Lamarre et Nick Sorensen ont doublé l’avance des locaux avant la fin de la même période. C’était alors 4-0. Sorensen a inscrit son deuxième de la rencontre en avantage numérique et Grigorenko a complété son tour du chapeau avec son 23e but de la saison. Le blanchissage est allé à la fiche de Zachary Fortin qui a bloqué 24 lancers. Il s’agissait de la 325e victoire pour l’ancien gardien du Canadien et de l’Avalanche à titre d’entraîneur-chef.
Dimanche, dans un duel de gardien entre François Brassard et Christopher Gibson, les Remparts se sont inclinés 2 à 1 en fusillade au Centre Georges-Vézina de Chicoutimi. Logan Shaw a ouvert la marque pour Québec au début de la troisième période avec son dixième de la saison et Guillaume Asselin a également inscrit son dixième moins de trois minutes plus tard pour ramener les deux équipes à la case départ. Le pointage a tenu jusqu’à la fin de la période de prolongation et des tirs de barrage ont été nécessaires. Asselin a été le seul à marquer et les Saguenéens sont partis avec les deux points de la victoire.
Les Remparts recevront le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard mercredi et les Huskies de Rouyn-Noranda vendredi. La semaine se terminera dimanche alors que Québec visitera le Drakkar de Baie-Comeau pour le premier match d’une série de six matchs sur la route.

dimanche 25 novembre 2012

Le Rouge et Or obtient sa revanche!

Vendredi à Toronto avait lieu le 48e match de la Coupe Vanier et le Rouge et Or de l'Université Laval a obtenu sa revanche face aux Marauders de McMaster par la marque de 37-14 et ainsi devenir l'équipe universitaire la plus titrée de l'histoire avec un septième titre.


Mathieu Turgeon

Arnaud Gascon-Nadon a été élu joueur
défensif de la 48e Coupe Vanier
Crédit photo: Mathieu Turgeon
Toute l'équipe du Rouge et Or avait en mémoire la défaite de l'an passé 41-38 aux mains de ces mêmes Marauders à la finale de la Coupe Vanier. Il était donc important pour la défensive québécoise de contenir le quart Kyle Quinlan qualifié de meilleur joueur au pays.

Malgré un lent départ de son attaque, Laval a vu son unité défensive passer un message dès le premier quart en interceptant Quinlan sur la première séquence et en empêchant les Marauders de franchir le centre du terrain durant les quinze premières minutes de la rencontre.

L'unité offensive de Justin Éthier s'est mise en marche au début du deuxième quart quand Tristan Grenon a rejoint Matthew Norzil sur 28 verges pour mettre le Rouge et Or en avance 7-0. En relève à Pascal Lochard pour un deuxième match de suite, Maxime Boutin avait enchaîné deux gains importants sur les jeux précédents. Après un touché de sureté accordé par McMaster, Boris Bédé a augmenté l'avance des siens 12-0 avec un botté de précision. Les Marauders ne sont pas la meilleure équipe au pays et les champions en titre pour rien et ils l'ont démontré en fin de première demie. D'abord, Kyle Quinlan a rejoint Robert Babic sur 23 verges avant de compléter lui même le reste de la distance vers la zone des buts avec deux courses pour briser la glace. Avec moins d'une minute à faire, il en a rajouté avec un passe de 59 verges à Dahlin Brooks bonne pour un majeur et soudainement c'était 14-12 McMaster à la mi-temps.

Ayant surmonté un déficit de vingt-trois points en finale de 2011, Laval savait ce que ça prenait pour revenir dans le match. Après un jeu truqué sur un botté de dégagement, Maxime Boutin a couru sur onze verges pour redonner l'avance au Rouge et Or. La stratégie défensive était de neutralisé Kyle Quinlan et de l'empêcher de courir. La stratégie a fonctionné puisque l'unité dirigée par Marc Fortier a réalisé sept sacs du quart, dont deux par le joueur défensif de l'année au pays Frédéric Plesius, dans la rencontre: «Les joueurs ont joué tellement fort. Ça a été une victoire d'équipe incroyable» a dit le coordonnateur après le match. Après un autre touché de sûreté accordé par McMaster, Maxime Boutin a parcouru 84 verges pour franchir la ligne des buts pour la deuxième fois de la partie. C'était alors 28-14 en faveur du Rouge et Or. Boris Bédé a ajouté trois points en fin de quart pour couronné une poussé de dix-neuf points sans réplique au troisième quart seulement.

Les quinze dernières minutes furent l'histoire de la défensive québécoise. Kyle Quinlan a commencé a perdre ses moyens en étant rejoint trois fois derrière la ligne de mêlée. Boris Bédé a réalisé deux placements et ainsi assurer une victoire de 37-14 au Rouge et Or. «C'était le plus gros défi de l'histoire de notre programme de football» a expliqué un Glen Constantin très heureux et détrempé après la classique douche de Gatorade. «Les gars ont bien géré l'adversité. Je suis très fier de mon équipe» a-t-il ajouté. Laval a terminé la rencontre avec une récolte de 603 verges à l'attaque. Le jeu au sol en a produit 371 dont 253 sont venues de Maxime Boutin seulement. Il a d'ailleurs été nommé joueur offensif de la partie.

Boucler la boucle

Pour certains joueurs, il s'agissait du dernier match de leur carrière universitaire. Du côté du Rouge et Or, plusieurs piliers en défensive ont disputés leur dernière partie à Laval dont Arnaud Gascon-Nadon, Frédéric Plesius et Dominic Noël. Pour eux, il n'y a rien de mieux que de quitter avec une victoire en grande finale: «Je suis tellement content de finir ma dernière année en tant que champion» a déclaré Gascon-Nadon après la rencontre. «J'ai pas de mots. Finir une carrière comme ça c'est la perfection» a ajouté Dominic Noël.

La réalité est la même du côté des Marauders puisqu'eux aussi ont des joueurs qui ne seront pas de retour pour la prochaine saison dont leur quart-arrière vedette Kyle Quinlan. Ils peuvent tout de même se consoler en se remémorant la finale de 2011 qu'ils avaient gagnée à Vancouver.

Rencontre historique

Plus de 37 000 spectateurs étaient présent au Rogers Centre de Toronto, ce qui représente un record de la Coupe Vanier.

Avec cette victoire, le Rouge et Or devient l'équipe canadienne la plus titré de l'histoire du football universitaire. Précédemment, ils étaient ex-aequo avec l'université Western avec six titres. Laval a une fiche de sept coupes en huit présences à la grande finale. Leur seule défaite a eu lieu l'an passé contre McMaster.

L'avenir s'annonce prometteur pour l'équipe de Québec qui verra les Tristan Grenon, Matthew Norzil et Guillaume Rioux de retour l'an prochain.

mardi 20 novembre 2012

LE ROUGE ET OR SERA DE LA COUPE VANIER

Le Rouge et Or de l’Université Laval a eu le meilleur 42 à 7 contre les Axemen d’Acadia au Stade Telus lors de la Coupe Uteck, l’une des deux demi-finales cana­diennes. Laval se mérite donc un billet pour la finale de la Coupe Vanier vendredi.

LES REMPARTS EN ÉCHAPPENT UNE


Québec avait trois rencontres au calendrier cette semaine en commençant par une visite à Rimouski mercredi et à Shawinigan vendredi. Les Tigres de Victoria­ville étaient les visiteurs dans la Vieille Capitale dimanche.
Adam Erne
Crédit photo: Antoine Letarte
Mathieu Turgeon
La semaine a com­mencé tôt alors qu’une visite au Colisée de Rimouski était à l’horaire pour les Remparts. L’Océanic atten­dait les tenants du troisième rang au classement général de pied ferme et s’est inscrit le pre­miers au pointage en fin de pre­mière période. Rimouski a rapi­dement augmenté son avance avec deux buts en vingt et une secondes au tout début du deu­xième vingt. Mikhail Grigorenko n’a pas tardé à briser la glace pour Québec et Pierre-Maxime Poudrier l’a imité moins de cinq minutes plus tard pour ramener la marque 3-2 pour les locaux. En début de troisième, Anthony Duclair a déjoué Philippe Desro­siers pour créer l’égalité. Le point tournant du match est arrivé en milieu de période avec une autre séquence de deux buts rapides de l’Océanic venus de Simon Fortier et Maxime Gravel. Nick Sorensen a tenté une remontée pour les Remparts, mais Québec a manqué de temps et a dû s’avouer vaincu 5 à 4. Dans la dé­faite, François Brassard a bloqué 25 des 30 lancers et Adam Erne a récolté deux passes.
Vendredi, l’équipe de Patrick Roy s’est déplacée à Shawi­nigan pour y affronter les Cata­ractes, qui ne vont nulle part cette saison. Pour la rencontre, Zachary Fortin avait la tâche de défendre le filet des Remparts, lui qui n’a pas connu la défaite en trois matchs cette saison. Axel Rioux a rapidement inscrit Québec au tableau d’affichage en début de première. JC Cam­pagna a égalisé la marque cinq minutes plus tard. En début de deuxième, Frédérick Gaudreau a mis Shawinigan en avance 2-1 jusqu’à ce que Logan Shaw re­place les deux équipes à la case départ trois minutes plus tard. L’égalité a perduré jusqu’à la fin de la partie et la prolongation a été nécessaire. Avec environ une minute à faire à la période sup­plémentaire, le défenseur Marc- Antoine Carrier a déjoué Marvin Cüpper pour donner la victoire aux Remparts.
Deux jours plus tard, les Remparts étaient de retour au Colisée et les Tigres de Victoria­ville étaient les visiteurs. Québec a brisé la glace en fin de pre­mière avec le dix-huitième filet de la saison de la vedette russe Mikhail Grigorenko. Les Tigres se sont imposés en deuxième période avec deux buts rapides de Philippe Halley et Angelo Miceli pour prendre l’avance 2-1. Nick Sorensen a créé l’égalité avant la fin de la période. À la fin de la troisième période, l’égalité tenait toujours et les tirs de bar­rage ont été nécessaires. Adam Erne et Logan Shaw ont déjoué le gardien de Victoriaville Brandon Whitney alors que François Bras­sard a été parfait sur les deux tirs auxquels il a fait face.
Trois rencontres sont au calen­drier cette semaine pour Québec. Mercredi le Titan d’Acadie-Ba­thurst sera au Colisée Pepsi alors que vendredi, ce sera au tour du Phoenix de Sherbrooke. Dimanche, les Remparts seront à Chicoutimi pour y affronter les Saguenéens.

dimanche 18 novembre 2012

Les Alouettes échappent la finale de l'est

Après avoir été couronné champion de la saison régulière, les Alouettes se présentaient en finale de l'est contre les Argonauts de Toronto au Stade Olympique. Après un bon début, Montréal a vu les Argos revenir et se sauver avec le match par la marque de 27-20.


Mathieu Turgeon

Il y avait 50 112 spectateurs au Stade Olympique de Montréal
Crédit photo: Nikiaf
La rencontre a bien commencé pour les Alouettes qui ont enchaîné plusieurs jeux après avoir recouvert le ballon échappé par le quart Ricky Ray. Sean Whyte avait mis les premiers points avec un placement sur cette séquence. Peu de temps après le porteur Chris Jennings a couru sur dix-huit verges pour augmenter l'avance des Alouettes à 10-0. Swayze Watters a inscris les siens au pointage avec un placement en fin de premier quart.

Au tout début du deuxième quart, le quart des Argonauts Ricky Ray a lancé une longue passe jusqu'à la ligne de un de Montréal. La défensive des Alouettes a alors connu son meilleur moment du match en stoppant Jarious Jackson et Chad Kackert à trois reprises. Après avoir accordé un touché de sureté et un simple, les locaux ont continué sur leur lancée. Après une passe d'Anthony Calvillo à S.J. Green, Adrian McPherson a couru la verge restante pour le touché. Swayze Watters a ajouté un autre placement pour Toronto et ainsi faire 17-10 Montréal à la mi-temps.

Les Argonauts avaient une motivation supplémentaire cette année. Le match de la 100e Coupe Grey se déroulera à Toronto cette année et c'est très spécial de jouer la finale à la maison. L'unité offensive torontoise a mis l'épaule à la roue et ça a porté fruit. Après un jeu de passe et course de 70 verges par Chad Owens, Dontrelle Inman a inscrit le touché qui créait l'égalité 17-17. Le porteur de ballons Chad Kackert a par la suite couru sur 49 verges pour donner les devants 24-17 à Toronto. Le quart Ricky Ray a été très efficace par la passe durant la rencontre. Après le troisième quart, les Argos avaient tout près de 450 verges d'attaque en comparaison aux 300 des Alouettes.

Les deux botteurs se sont échangés des placements et les défensives ont créer des revirement pour terminer la rencontre. Pour les Alouettes, il s'agit d'une première défaite en finale de l'est depuis 2004.

La grande finale de la 100e Coupe Grey aura lieu dimanche au Rogers Centre de Toronto. Les Argonauts seront opposés aux Stampeders de Calgary qui ont battu les Lions de la Colombie-Britannique dans la finale de l'ouest.

jeudi 15 novembre 2012

Place à la demi-finale canadienne!

Samedi prochain aura lieu le match de la Coupe Uteck entre les champions du Québec le Rouge et Or de l'Université Laval et les champions de l'Atlantique les Axemen d'Acadia. Même si les deux équipes se sont déjà affronté cette saison et que le Rouge et Or avait dominé 31-7, la demi-finale promet d'être une rencontre très différente de celle du 15 septembre dernier.


L'entraîneur-chef des Axemen Jeff Cummins (à gauche)
et l'entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin (à droite)
Crédit photo: Mathieu Turgeon
Mathieu Turgeon

Même si les deux équipes visent la même chose pour le match de samedi, soit la victoire, les deux adversaires ne vivent pas du tout la même réalité. D'un côté, les Axemen sont à la fin d'une époque: «C'est la fin d'un cycle. Nous avons beaucoup de joueurs de quatrième et cinquième année pour qui il ne reste que un ou deux matchs» a expliqué l'entraîneur-chef Jeff Cummins.

Pour le Rouge et Or s'est une tout autre réalité: «Nous sommes une très jeune équipe» a dit l'entraîneur-chef Glen Constantin. Pour Laval, il s'agit de la première saison en tant que partant pour le quart-arrière Tristan Grenon.

L'importance d'oublier le passé


Depuis le début des éliminatoires, Glen Constantin a répété la même phrase à chaque conférence de presse: «Il faut oublier le passé. Il faut oublier qu'on les a battus». Le joueur défensif des Axemen Jesse St.James pense que c'est un avantage d'avoir joué contre Laval cette année: «On a l'avantage d'avoir joué devant leur foule qui est très hostile alors on sait à quoi s'attendre».

L'entraîneuf-chef Jeff Cummins a tenu a expliqué que pour le match de samedi, le contexte ne sera vraiment pas le même que le 15 septembre: «C'était seulement notre deuxième rencontre de la saison et on était encore en train de chercher notre identité en tant qu'équipe». À ce moment de la saison, les Axemen n'avaient même pas de vrai porteur de ballon partant.

Jouer contre Laval et tout ce que ça implique


Acadia se présente à Québec dans le rôle de négligé et ça ne semble pas du tout être un problème pour eux. «On a une bonne idée de quoi s'attendre. Laval est une excellente équipe en ce qui à trait à ne pas faire d'erreur. On veut toujours joueur contre les meilleurs équipes et le Rouge et Or est le meilleur programme au pays. La clé va être de garder la ballon et de contrôlé le temps de possession» a dit Jeff Cummins.

Le match de la Coupe Uteck aura lieu samedi à 13h au Stade Télus de l'Université Laval. Le gagnant méritera son billet pour la grande finale de la Coupe Vanier contre le gagnant du duel Calgary-McMaster.

mardi 13 novembre 2012

CHAMPIONS DE LA DÉCENNIE


Photo : Josée Normandeau
Le Rouge et Or de l’Université Laval l’a emporté 40-17 sur le Vert et Or de Sher­brooke lors du match de la Coupe Dunsmore, samedi dernier. Cette coupe est remise au champion de la conférence du Québec. Pour Laval, il s’agit d’une dixième conquête consécutive.
Mathieu Turgeon
La rencontre a bien commencé pour Sherbrooke qui a remonté la moitié du terrain avant de voir son botteur William Dion rater son botté de placement. Il n’en fallait pas plus à Tristan Grenon pour mettre en marche l’attaque du Rouge et Or. Après la clas­sique longue passe à Matthew Norzil pour débuter la rencontre, Grenon a rejoint Seydou Junior Haïdara sur dix verges pour le touché. La défensive non plus n’a pas mis de temps à se mettre en marche, car peu de temps après, Thomas Girard a intercepté Jé­rémi Roch-Doyon et a ramené le ballon à la ligne d’une verge. Tristan Grenon a inscrit le ma­jeur sur une course d’une verge. Par la suite, le ciel a continué à tomber sur la tête du Vert et Or. Coup sur coup, leur centre a effectué une mauvaise remise pour une importante perte et le botteur William Dion a raté un placement de 42 verges. Il s’est repris sur 37 verges avant la fin du premier quart pour ramener le pointage à 16-3 en faveur du Rouge et Or.
Le deuxième quart a été marqué de nombreuses bles­sures pour Laval. Arnaud Gascon-Nadon s’est blessé à l’épaule en réalisant un sac du quart et Guillaume Rioux a été victime d’une commotion céré­brale sur un échappé lors d’un re­tour de dégagement. Sherbrooke a profité de l’échappée pour réduire la marque à 16-10. Au lieu de démoraliser les joueurs du Rouge et Or, le revirement les ont fouettés. « Ils ont bien réagi à l’échappé. Il fallait envoyer un message et c’était important de bien réagir après le coup », a ex­pliqué l’analyste football de RDS et ancien joueur de ligne Pierre Vercheval après le match. Tristan Grenon s’est occupé d’envoyer un message clair à ses adver­saires. Il a d’abord rejoint Adam Thibault sur 35 verges pour ajouter sept points au tableau avant de compléter lui-même une course d’une verge pour augmenter l’avance à 30-10 à la mi-temps. Maxime Boutin avait couru sur 80 verges sur la sé­quence précédente.
Après que le nom du porteur de ballons Pascal Lochard ait été ajouté à la liste des blessés de la rencontre, le botteur Boris Bédé a réalisé un jeu truqué sur un 3essai et 6 verges à franchir. Au lieu d’effectuer son botté de dégagement, il a plutôt lancé une passe de 43 verges à Adam Thibault. Guillaume Bourassa a complété la séquence en courant pour le touché trois courses plus tard. Le point positif du côté du Vert et Or a sans aucun doute été la performance du receveur de passes Sébastien Blanchard qui a terminé la rencontre avec une récolte de 182 verges. Il a préparé le jeu qui a mené au touché d’Alexandre Corriveau avant la fin du troisième quart faisant ainsi 37-17 pour Laval. Boris Bédé a ajouté trois points au Rouge et Or en fin de quatrième quart pour venir confirmer la victoire de 40-17.
« On a connu un bon départ. L’échappée de Rioux nous a ébranlés, mais par après on s’est senti en contrôle » a déclaré l’entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin. « On voulait être agressif et on est satisfait de la victoire », a rajouté le coordon­nateur à l’attaque Justin Éthier. « On est très satisfait de gagner une dixième coupe en ligne. C’est un bel accomplissement », a-t-il ajouté. David Lessard, en­traîneur-chef du Vert et Or, a tenu un discours moins heureux, visiblement déçu : « On a bien bougé le ballon, mais on n’a pas été capable de finir nos jeux. On va revenir ».
La Coupe Uteck contre Acadia
Grâce à cette victoire, le Rouge et Or se qualifie pour le match de la Coupe Uteck, soit la demi-finale canadienne. Les adversaires seront les Axemen d’Acadia qui sont les champions de la conférence atlantique. « On s’attendait à devoir affronter Acadia », a dit Glen Contantin en ajoutant le fait que d’avoir rencontré les Axemen cette année allait aider à la préparation. Les deux équipes s’étaient affrontées le 15 septembre et Laval avait gagné 31-7.
La rencontre sera présentée le samedi 17 novembre à 13 h au Stade Telus de l’Université Laval. Le gagnant méritera son billet pour la grande finale de la Coupe Vanier contre le gagnant du duel Calgary-McMaster le 23 novembre.

FIN DE SEMAINE VICTORIEUSE


Les équipes des maritimes visitaient Québec cette fin de semaine alors que le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard affrontait les Remparts vendredi. Les Screaming Eagles du Cap-Breton étaient au Colisée dimanche.
Mathieu Turgeon
L'entraîneur-chef des Remparts Patrick Roy
Crédit photo: Jessica C
Pour son premier duel de la saison contre le Rocket, les Remparts faisaient confiance à François Brassard pour défendre leur cage. Québec l’a emporté 5-3. Jason Houde a inscrit deux buts en avantage numérique à moins de quatre minutes d’intervalle en fin de première période avant de voir Victor Provencher ramener le pointage 2-1 en faveur de Québec. Ben Duffy a égalisé la marque pour l’Île-du-Prince-Édouard au deuxième vingt. Les deux équipes se sont échangées deux buts en début de troisième. Nikita Kucherov a inscrit son troisième de la saison pour les Remparts alors qu’Alexis Pépin a à nouveau créé l’égalité. Au milieu de la dernière période, les locaux ont pris l’avance avec un but d’Axel Rioux. Anthony Duclair a concrétisé le gain de Québec avec un but dans un filet désert. Dans la victoire, François Brassard a réalisé 24 arrêts. Duclair et Jason Houde ont tous deux récolté trois points.
Dimanche, la Russie a été à l’honneur pour la troupe de Patrick Roy. Bien que la rencontre ait nécessité du temps supplémentaire, les Remparts ont défait le Cap-Breton par la marque de 5 à 4. Les Screaming Eagles n’ont mis que quarante-huit secondes pour déjouer Zachary Fortin. Mikhaïl Grigorenko a créé l’égalité avant de donner l’avance à Québec en avantage numérique. Les deux équipes ont marqué un but en deuxième période. Alexandre Lavoie a inscrit celui des visiteurs avant de voir Grigorenko compléter son tour du chapeau en marquant un autre but avec l’avantage d’un homme et ainsi porter la marque à 3-2 en faveur des Remparts. William Carrier a ramené les deux adversaires au point de départ avec son treizième de la saison. Avant la fin du troisième tiers, Grigorenko a déjoué Philippe Trudeau avec son quatrième de la rencontre, mais la partie n’était pas encore terminée. Alexandre Lavoie a poussé le match en prolongation avec son deuxième filet de la partie. La prolongation ne faisant pas de maître, les tirs de barrage furent nécessaires. La recrue russe Nikita Kucherov a donné la victoire à Québec lors de la deuxième ronde de tirs. Malgré le résultat, l’entraîneur-chef des Remparts Patrick Roy n’était pas satisfait du travail de ses joueurs de défense : «On a été affreux. Je pense que c’est la pire prestation défensive de nos défenseurs dans les dix années que j’ai passées ici».
Trois matchs sont à l’horaire cette semaine. Les Remparts seront à Rimouski mercredi et à Shawinigan vendredi. Dimanche, Victoriaville sera de passage au Colisée de Québec.

jeudi 8 novembre 2012

Le Rouge et Or prêt pour la finale du Québec

Samedi après-midi, le Rouge et Or de l'Université Laval sera l'hôte de la Coupe Dunsmore attribuée au gagnant de la finale de la section Québec. Alors que la planète football attendait les Carabins de Montréal, c'est plutôt le Vert et Or de Sherbrooke qui se présentera au Stade Télus de l'Université Laval.


Mathieu Turgeon

L'entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin
Crédit photo: Mathieu Turgeon
«On est très conscient de l'enjeu du match et on  va devoir jouer notre meilleur football». Ces mots exprimes bien l'atmosphère du point de presse hebdomadaire de l'entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin. 

La question de la rivalité a une fois de plus été soulevée et Constantin a avoué que ce n'est pas aussi intense que contre Montréal, mais qu'il y a bel et bien une rivalité entre Laval et Sherbrooke. «Les vrais partisans vont sortir même si c'est pas Québec-Montréal» a-t-il commenté à propos de l'importance de la foule pour la finale.

L'importance de ne pas sous-estimer Sherbrooke

Malgré que Sherbrooke est terminé au troisième rang et que le Rouge et Or a eu le meilleur 48-10 lors du dernier match, Glen Constantin ne sous estime pas du tout le Vert et Or: «On a vu qu'ils sont capable de revenir de l'arrière et le coach Lessard a bien motivé son équipe. Il y a de belles leçons à tirer de la rencontre entre Sherbrooke et les Carabins de Montréal». 

Le Vert et Or a rattrapé un retard de 24-7 samedi dernier pour battre Montréal 42-24. «Sherbrooke a gagné un gros match et est capable de jouer n'importe qui au Canada».

Constantin a aussi venté le bon synchronisme entre Jérémi Roch-Doyon et ses receveurs de passes: «C'est un grand quart, il a un bon sang-froid».

Laval devra jouer soixante minutes et s'attendre au tout pour le tout de la part de Sherbrooke: «C'est les séries éliminatoires et il faut absolument être prêt». 

L'équipe est confiante

Même si l'équipe n'avait pas offert une performance à tout casser contre McGill, coach Constantin affirme que plus ça avance, plus son équipe est unie: «On avait pas encore l'étincelle des séries, mais il y a eu un déclic cette semaine».

En date de jeudi midi, 11 800 billets avaient déjà été vendus pour la rencontre de samedi qui aura lieu à 13h.